La canicule en Inde fait 800 morts

Plusieurs états sont en alerte rouge en raison des fortes chaleurs. [Chandan Khanna / AFP]

En une semaine, la canicule qui sévit en Inde a tué plus de 800 personnes. Plusieurs états sont en alerte rouge. 

 

Les hôpitaux des Etats du sud, les plus touchés, ont été mobilisés pour prendre en charge les victimes de coups de chaleur et les autorités recommandaient mardi 26 mai de rester à l'intérieur.

Les services météorologiques indiens (IMD) ont émis une "alerte rouge" pour mardi et mercredi dans plusieurs Etats en raison de températures attendues de plus de 45°C.

 

"Aucun répit" attendu

"Nous ne prévoyons aucun répit dans cette vague extrême de chaleur pour les prochains jours", a dit mardi B.P. Yadav, porte-parole de l'IMD.

Des centaines de personnes, essentiellement parmi les plus pauvres, meurent chaque été de la chaleur, des dizaines de milliers d'autres souffrant des coupures d'électricité en raison du réseau surchargé.

Dans l'Andhra Pradesh (sud), Etat le plus touché, 551 personnes sont décédées depuis une semaine, la température ayant approché les 47°C lundi.

 

Programmes d'information

"Le gouvernement de l'Etat a mis en place des programmes d'information à la télévision et sur d'autres médias pour recommander aux gens de ne pas sortir sans chapeau et de boire de l'eau", a dit P. Tulsi Rani, haut responsable de l'unité de gestion des catastrophes de l'Etat." Nous avons aussi demandé aux ONG et agences d'Etat d'ouvrir des points d'approvisionnement en eau pour que toute la population ait accès à l'eau en ville", a-t-il ajouté.

Les rues d'Hyderabad, capitale de l'Etat, sont désertes dans la journée.

P. Gangamma, vendeuse de rue, se plaint de sentir sa tête marteler en raison de la chaleur. "Un vent chaud souffle depuis trois jours", dit cette femme de 65 ans qui vend des cigarettes à un carrefour très fréquenté.

 

Certaines portions de rue fondent 

Cette vague de chaleur touche une grande partie du pays, dont la capitale New Delhi où certaines portions de rue fondent. Selon The Hindustan Times, la température maximale à Delhi a atteint un record depuis deux ans lundi à 45,5°C, cinq degrés de plus que la moyenne saisonnière.

"On cuit ici, notre sortie tourne au cauchemar", déclare Meena Sheshadri, une touriste de 37 ans arrivée de Pune (ouest), à l'occasion d'une visite de l'India Gate avec ses enfants. "J'ai beau boire de l'eau constamment, ma gorge est desséchée".

"La chaleur est insupportable", dit Kailash Ahirwal, ouvrier dans le BTP de 44 ans qui bénéficie d'un jour de congé. "J'ai essayé de dormir sous un arbre mais je n'ai pas réussi".

 

Vague de sécheresse

Dans l'Etat du Telangana, qui jouxte l'Andhra Pradesh, 231 personnes sont mortes depuis une semaine, et les températures ont atteint 48°C pendant le week-end. Dans l'Orissa (est), 11 personnes ont été tuées par la vague de chaleur tandis que dans le Bengale occidental (est), 13 personnes y ont succombé.

Selon The Hindustan Times, les conditions météo risquent de plonger dans la sécheresse les Etats les plus touchés par cette vague de chaleur, avant l'arrivée de la mousson. Elle est attendue en fin de mois dans le Kerala (sud) mais prendra plusieurs semaines avant de toucher les plaines arides du nord.

Vous aimerez aussi

Drame Inde : une soixantaine de morts dans un accident de train
Politique Inde : démission d'un ministre accusé de harcèlement sexuel
Faits divers Inde : des écolières frappées pour avoir dénoncé le harcèlement sexuel

Ailleurs sur le web

Derniers articles