La représentante de l'UE expulsée de Gambie

Une rue de Banjul.[CC / Demian / Flickr]

Le gouvernement gambien a donné 72 heures à la chargée d'affaires de la délégation de l'Union européenne (UE) à Banjul pour quitter la Gambie, une décision qui "stupéfait" Bruxelles samedi.

 

"Le gouvernement gambien informe le public qu'il a décidé de demander à Mme Agnès Guillaud, chargée d'affaires par intérim à la Délégation de l'Union européenne en Gambie, de quitter le territoire gambien dans les 72 heures", a annoncé un communiqué officiel lu vendredi soir à la télévision publique.

Le texte précise que le délai court "à compter de ce vendredi 5 juin 2015", mais il ne fournit aucune explication sur les motifs de cette expulsion qui créait samedi la surprise dans les milieux diplomatiques et politiques. "Nous sommes stupéfaits de cette annonce qui n'a été accompagnée d'aucune explication", a réagi un porte-parole de l'UE pour les Affaires étrangères à Bruxelles.

"Nous convoquons l'ambassadeur de Gambie pour lui demander une explication", a-t-il ajouté, disant la "pleine confiance" de l'UE dans "le travail et l'engagement de notre chargée d'affaires en Gambie". Selon une source occidentale à Banjul, Agnès Guillaud, de nationalité française, se trouve depuis 2011 en Gambie, dont l'UE est un des principaux partenaires économiques avec des subventions allouées pour la période 2008-2013 totalisant 65 millions d'euros.

Vous aimerez aussi

Ligue des champions Gambie - Algérie, éliminatoires de la CAN 2019 : à quelle heure et sur quelle chaîne ?
Un couple sur la plage de Kololi, en Gambie, le 9 avril 2017 [SEYLLOU / AFP]
Afrique La Gambie veut tourner la page du tourisme sexuel
Poignée de mains entre le président sénégalais Macky Sall (d) et son homologue gambien Adama Barrow, le 26 janvier 2017 à Dakar [SEYLLOU / AFP]
Adama Barrow Gambie : le nouveau président Adama Barrow, est arrivé à Banjul

Ailleurs sur le web

Derniers articles