Le milliardaire Donald Trump candidat à la Maison Blanche

Donald Trump, le 16 mai 2013 à New York [Slaven Vlasic / Getty Images/AFP/Archives]

Le richissime homme d’affaires américain Donald Trump a officiellement annoncé, mardi 16 juin, sa candidature à l’investiture républicaine en vue de l’élection présidentielle de 2016. Il a notamment expliqué vouloir rendre aux Etats-Unis leur grandeur.

 

"Je suis officiellement candidat à la présidence des Etats-Unis et nous allons rendre à notre pays sa grandeur", a déclaré Donald Trump, lors d’un meeting organisé à la "Trump Tower", un immense gratte-ciel devenu son QG au fil des années et bâti sur la 5ème avenue à New-York. Fort d’une fortune estimée à 4 milliards de dollars par le magazine Forbes, le désormais candidat à la Maison Blanche a expliqué "n’avoir besoin de personne. Je suis vraiment riche. Je ne le dis pas pour frimer, c’est mon état d’esprit, c’est ce genre d’état d’esprit dont ce pays a besoin."

Fervent soutien du candidat Républicain Mitt Romney en 2012, il veut aujourd’hui s’engager en faveur des Etats-Unis, gouverné selon ses mots, par des dirigeants "stupides et contrôlés par les lobbies et les intérêts sociaux". Ce personnage haut en couleurs a notamment expliqué constater que les Etats-Unis étaient en train de devenir "un pays du tiers-monde".

 

Limiter l’immigration mexicaine

Et si le candidat est d’ores et déjà en campagne, il a énoncé lors de son meeting l’idée de construire un immense mur entre les Etats-Unis et le Mexique. Le pays selon lui, ramènerait drogue et crimes aux Etats-Unis : "Quand le Mexique nous envoie ses gens ils n'envoient pas les meilleurs éléments. Ils envoient ceux qui posent problèmes. Ils apportent avec eux la drogue. Ils apportent le crime. Ce sont des violeurs". 

Le ministre de l’Intérieur mexicain Miguel Angel Osorio Chong, a réagi mardi, qualifiant les propos de Donald Trump "d’absurdes et qui visent surtout à provoquer la polémique". "Il (Donald Trump) ignore sûrement l'apport des immigrants, venus de presque tous les pays du monde, dans la construction des Etats-Unis",  a-t-il ajouté lors d’une réunion organisée à Mexico pour lutter contre les discriminations. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles