Attentat en Tunisie : le tueur était drogué

L'auteur de l'attentat de Sousse aurait été sous l'emprise du captagon. [KENZO TRIBOUILLARD / AFP]

Seifeddine Rezgui, l'auteur de l'attentat de Sousse, était sous l'emprise d'une drogue au moment de l'attaque, selon les premiers éléments de l'autopsie. Cette substances s'apparenterait à de la cocaïne et pourrait bien être du captagon, la drogue distribuée par Daesh à ses militants.  

 

L'auteur du pire attentat de l'histoire de la Tunisie, qui a fait 38 victimes, aurait été drogué lorsqu'il a perpétré la tuerie de Sousse, le 26 juin dernier. Les examens d'autopsie ont révélé, selon le Daily Mail, que le tueur avait pris de la cocaïne ou un autre stupéfiant de la même catégorie. En l'occurence, il pourrait bien s'agir du captagon, une drogue consommée par les jihadistes, qui décuple la force, la résistance au sommeil et suscite une euphorie.

Un élément qui concorde avec les témoignages de certains survivants qui affirment avoir vu le tueur hilare prendre des photos de ces victimes au moment des faits. De plus, l'enquête aurait dévoilé que le tueur possédait un engin explosif, retrouvé à côté d'un cadavre. Selon une hypothèse, il aurait été trop drogué pour appuyer sur le détonateur.

 

Formé en Libyee

Pour le moment, la police tunisienne recherche toujours deux des quatre colocataires de Seifeddine Rezgui. Les cinq hommes aurait disparu il y a mois, certainement pour se former au maniement des armes en Libye, comme l'a révélé le secrétaire d'État tunisien en charge de la sûreté nationale, Rafik Chelly.  

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles