Salmonellose : câliner une poule n'est pas une bonne idée

Mieux vaut ne pas laisser des poules rentrer dans son domicile. [AFP]

Les Etats-Unis doivent faire face ces derniers jours à une vague de salmonellose. En cause, l’habitude des Américains à câliner et embrasser leurs poules.

 

181 cas dans 40 Etats différents. Les Etats-Unis sont touchés par une inquiétante et soudaine vague de salmonellose. Si ce virus est généralement contracté en ingérant des aliments périmés ou pas assez cuits tels que les œufs ou la viande, il semblerait cette fois que le mal qui ronge le pays soit, dans une grande majorité des cas, sans rapport avec l’alimentation.

En interrogeant les patients hospitalisés, le Centre de contrôle et de prévention des maladies (CDC) a appris que 86% des personnes infectés avaient été en contact avec une volaille vivante au moins une semaine avant de contracter le virus. La plupart de ces individues ont avoué qu’il avaient laissé entrer des animaux à leur domicile pour les câliner et les embrasser. Un comportement fortement déconseillé qui accentue les risques de contracter la salmonellose.

 

Mode et traitement

Cette épidémie pourrait avoir un rapport avec une mode qui a commencé à percer aux Etats-Unis ces dernières années selon le Vox. De plus en plus d’Américains adoptent ces bêtes en tant qu’animal de compagnie à la manière des chiens et des chats.

Selon le CDC, la salmonellose tue 450 personnes par an au pays de l'oncle Sam sur les 1,2 millions individus infectés. Si le virus provoque diarrhée et fièvre, elle peut entrainer des complications en cas d’absence de traitement. 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles