Inde : deux soeurs condamnées à être violées

Une manifestation contre le viol à Calcutta, le 3 janvier 2014.[Dibyangshu Sarkar / AFP/Archives]

Dans le village indien de Baghpat, deux soeurs ont été condamnées à être violées et à être exposées nues dans la rue.

 

Dans un petit village du district de Baghpat, au nord de l'Inde, un tribunal local a condamné deux soeurs de 15 et 23 ans à être violées et exposées nues en place publique, le visage peint en noir. Cette sentence, révélée par Amnesty International, entend déshonorer la famille dont un des fils a eu une relation sexuelle avec une femme mariée, appartenant à une caste plus élevée.

Selon l'ONG de défense des droits de l'Homme, ces tribunaux locaux ont été jugés illégaux par la justice indienne. Formés uniquement d'hommes, non élus, ils n'ont aucun poids juridique. Cependant, leur parole est particulièrement suivie dans les régions reculées et leur sentence est irrévocable. C'est pour cela que les deux jeunes femmes ont décidé de fuir la région.

Mais elles ne sont pas les seules en danger. Leur famille aurait été menacée et leur maison aurait été pillée et détruite. La femme adultère pourrait également subir des représailles. Selon certains médias, cette dernière serait en effet enceinte du frère.

 

Une pétition pour sauver les jeunes filles

Amnesty International, qui estime que "rien ne peut justifier une punition aussi répugnante", a lancé une pétition pour tenter de mettre la pression sur la justice indienne. En quelques jours, le texte a reçu plus de 120 000 signatures. De son côté, la Cour Suprême indienne a demandé à l'état d'Uttar Pradesh de statuer sur ce cas.

L'inde est régulièrement pointée du doigt pour des faits divers et autres viols visant les femmes. Si ce genre de condamnation reste rare, d'autres cas avaient déjà été relevés, comme en janvier 2014, lorsqu'une femme de 20 ans avait été condamnée à un viol collectif.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles