Etats-Unis : le shame-parenting, la punition par l’humiliation se propage

Si certains parents se contentent de diffuser une photo de leur enfant avec une pancarte indiquant leur bêtise, d’autres vont jusqu’à tondre leur progéniture et diffuser le cliché sur Facebook, Twitter ou Instagram. [capture d'écran youtube]

Avec l’essor des réseaux sociaux, le shame-parenting, se propage de manière inquiétante outre-Atlantique. Ce phénomène consiste à punir son enfant en le filmant ou en postant une photo humiliante ou ridicule de lui sur internet. En mai dernier, une adolescente de 13 ans s’est suicidée après avoir été humilié sur le net par ses parents.

 

«Je ne jetterai plus de boules de neige sur les voitures. Je suis désolé !» derrière cette pancarte, un jeune garçon se tient debout dans le froid, au bord de la route enneigée face aux voitures. Il a été puni par ces parents et doit ainsi rendre compte aux passants mais aussi aux internautes qui verront sa photo sur les réseaux sociaux, raconte le New York Daily News.

Cette nouvelle méthode de punition, le shame-parenting, de plus en plus de parents l’ont adopté aux Etats-Unis. Si certains parents se contentent de diffuser une photo de leur enfant avec une pancarte indiquant leur bêtise, d’autres vont jusqu’à tondre leur progéniture et diffuser le cliché sur Facebook, Twitter ou Instagram.

 

Une adolescente s’est suicidée en mai dernier

S’il peut paraître bon enfant au premier abord, ce châtiment 2.0 se révèle en réalité dangereux. En effet, en mai dernier, une adolescente s’est suicidée après avoir été victime d’un shame-parenting. Les parents de cette jeune fille de 13 ans avait publié une vidéo d’elle montrant le père lui couper les cheveux très courts.

Depuis ce drame, des spécialistes ont tiré la sonnette d’alarme. C’est le cas du docteur Shefali Tsabary qui a lancé une campagne sur les réseaux sociaux appelant à cesser ces punitions d’un nouveau genre. Dans une vidéo Youtube, la psychologue affirme que ces méthodes vont «trop loin» et interroge les parents : «comment vous sentiriez-vous si vous faisiez une erreur et que votre chef vous rasait les cheveux et publiait la photo sur le site de la société ?». 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles