Munich, "à la limite" de ses capacités d'accueil

Des réfugiés arrivent en gare de Munich en Allemagne, le 12 septembre 2015 [Philippe Guelland / AFP] Des réfugiés arrivent en gare de Munich en Allemagne, le 12 septembre 2015 [Philippe Guelland / AFP]

La ville allemande de Munich (sud) est arrivée "à l'extrême limite" de ses capacités d'accueil de réfugiés après l'arrivée pour la seule journée de samedi de 12.200 d'entre eux, soit presque un record, a annoncé dimanche la police locale.

 

"Compte tenu des chiffres enregistrés hier (samedi) il est tout à fait clair que sommes arrivés à l'extrême limite de nos capacités" pour prendre en charge les demandeurs d'asile qui affluent depuis les Balkans via la Hongrie puis l'Autriche, a déclaré un porte-parole de la direction de la police munichoise. Au cours de la journée de samedi quelque 12.200 arrivées de réfugiés ont été enregistrées.

Point d'entrée dans l'"Eldorado" allemand des demandeurs d'asile fuyant guerres et persécutions via les Balkans, la ville de Munich, débordée, n'exclut plus de devoir faire dormir les réfugiés dehors, protégés seulement par des couvertures isotherme, faute d'hébergements d'urgence en nombre suffisant. Une situation inédite en Allemagne, où 800.000 demandeurs d'asile sont attendus cette année.

Au grand dam de certains pays d'Europe de l'Est, l'Allemagne a décidé d'ouvrir ses portes en grand aux réfugiés. Mais les autorités ont désormais du mal à faire face à l'afflux.

Vous aimerez aussi

Les conditions de vie difficiles des migrants à Nantes
Réfugiés Les conditions de vie difficiles des migrants à Nantes
Des gardes armés à l'entrée du camp de transit de Nga Khu Ra pour les réfugiés rohingyas, le 28 juin 2018 à Maungdaw, dans l'Etat Rakhine, en Birmanie [- / AFP]
Réfugiés En Birmanie, des camps de transit pour Rohingyas vides
Bruxelles Sommet européen : l'Italie bloque l'adoption de conclusions communes

Ailleurs sur le web

Derniers articles