USA : une ville veut interdire mini-shorts et mini-jupes

La municipalité de Dadeville, en Alabama, envisage d'interdire le port de mini-shorts. [Jeffrey Pott / Flickr]

La municipalité de Dadeville, en Alabama, envisage d'interdire le port de mini-jupes et de mini-shorts, jugés obscènes.

 

Le conseil municipal de Dadeville ne doit pas être fan de Nicki Minaj et de Kim Kardashian. Cette petite ville de l'Alabama pourrait en effet interdire à ses habitantes de porter des mini-jupes et des mini-shorts qui dévoileraient trop les fesses. "Je pense à ses filles qui ont des shorts et des robes si courtes qu'on dirait des sous-vêtements", a déclaré Stephanie Kelley, conseillère municipale à l'origine de cette volonté de censure.

 

 

Mais si Stephanie Kelley souhaite l'interdiction des vêtements trop courts, c'est également par souci d'égalité. Il y a un mois, le conseil municipal a en effet annoncé son souhait de bannir les pantalons "baggys" que les jeunes hommes portent tellement bas que leur caleçon est visible. "Cela devrait être la même chose pour tut le monde", a estimé Kelley.

 

 

Le conseiller municipal parti en guerre contre les "baggys", Franck Goodman, assure que c'est une question de "respect". "Certaines personnes marchent dans la rue en tenant leur pantalon pour qu'il ne tombe pas, et elles ont le culot de se rendre à des entretiens d'embauche habillés ainsi, a-t-il déclaré au New York Daily News. Mais qui va vous respectez si vous ne vous respectez pas vous-même ?".

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles