Quand les chauves-souris protègent le maïs

Les chauves-souris se nourrissent des larves qui dévastent les champs de maïs. [Michal Cizek/AFP]

Une étude réalisée par l’Académie américaine des Sciences affirme que les chauves-souris permettent de sauver 1,4% de la production mondiale de maïs.

 

Les chauves-souris aiment se nourrir des parasites qui attaquent les cultures agricoles. On retrouve d’ailleurs dans leur régime alimentaire l’helicoverpa zea, un ver dévastateur pour les cultures de maïs.

C’est l’Académie américaine des Sciences qui est à l’origine de cette découverte. Entre 2013 et 2014, une étude a été menée dans un champ de maïs non génétiquement modifié de l’Illinois.

Des scientifiques ont recouvert quatre cents mètres carrés du champ par un filet qui empêchait les chauves-souris de venir attraper les larves sur les épis de maïs. Les chercheurs ont noté dans leur compte rendu qu’au terme de l’étude, la zone étudiée présentait 56% de dégâts en plus que le reste du champ.

 

Près de 900 millions d'euros économisés

L’étude révèle ainsi que l’action des chauves-souris sur les champs de maïs permet de préserver 1,4% de la production de mondiale.

Selon le cours actuel du maïs sur le marché, c’est une économie d’environ sept euros par hectare qui est réalisée. Transposé à la production mondiale, ce montant atteint plus de 883 millions d’euros.

L’étude ne s’est cependant pas portée sur les autres cultures touchées par les mêmes parasites, comme le coton ou le soja.

 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles