Daesh revendique sa première attaque au Bangladesh

La victime a été abattue de trois balles. [STRINGER / AFP]

Daesh a revendiqué l’assassinat d’un travailleur humanitaire italien lundi soir à Dacca, la capitale bangladaise. Si la responsabilité du groupe terroriste était confirmée, il s’agirait de la première attaque de Daesh dans la région.

 

Cesare Tavella, un travailleur humanitaire talien âgé de 50 ans, s’est fait tirer dessus à au moins trois reprises lundi après-midi dans une rue du quartier diplomatique de la capitale. Les auteurs de la fusillade ont ensuite pris la fuite à moto. Selon un témoin de la scène, les trois assaillants étaient âgés d’une vingtaine d’années.

Selon le centre de surveillance des sites islamistes SITE, Daesh a revendiqué l’attaque, peu après, affirmant qu’un « détachement sécuritaire » avait pisté et tué le travailleur humanitaire à l’aide « d’armes avec silencieux ». Pour l’heure, les autorités bangladaises n’ont pas confirmé la responsabilité du groupe terroriste. Mais si tel était le cas, cela constituerait la première attaque de Daesh dans la région.

Cette fusillade survient alors que le Bangladesh est en proie à une montée de la violence islamiste, notamment alimentée par la rivalité entre Daesh et Al-Qaïda. The Guardian rapporte que Daesh a averti que les citoyens de « la coalition des croisés » ne sont pas en sécurité dans les pays musulmans.

Selon le journal italien Corriere Della Serra, deux enquêtes ont été ouvertes : l’une au Bangladesh et l’autre en Italie par le procureur de Rome. 

 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles