Un juge américain force des prévenus à payer leurs amendes en donnant leur sang

L'organisation des droits de l'Homme SPLC réclame des sanctions à l'encontre du magistrat. [CC / rdelarosa0 / Pixabay]

Un juge du tribunal du comté de Perry en Alabama (sud des Etats-Unis) a obligé des prévenus sans ressources à régler leurs amendes et les frais de justice en donnant leur sang sous peine d’être envoyés en prison.

Le chantage exercé par le magistrat Wiggins a été dénoncé par l’organisation de défense des droits de l’Homme Southern Poverty Law Center (SPLC) qui a déposé une plainte.

«Si vous n’avez pas d’argent et ne voulez pas aller en prison, pensez à faire un don du sang et revenez avec le reçu», a déclaré le juge à un prévenu le 17 septembre dernier, selon les enregistrements publiés par l’organisation sur son site. «Le shérif a assez de menottes pour ceux qui n’ont pas d’argent», a également ajouté le magistrat.

Plusieurs prévenus jugés ce 17 septembre se sont ainsi rendus à une campagne de don organisée juste à côté du tribunal «parce qu’ils avaient peur d’aller en prison», a expliqué l’organisation.

Justice à deux vitesses

Selon cette dernière, cette affaire illustre la justice à deux vitesses qui s’exerce dans l’Etat. «Trop souvent dans l’Alabama, nous constatons que nos droits sont liés à notre compte en banque […] Il y a la justice pour ceux qui peuvent payer et une autre pour ceux qui ne peuvent pas. Nous devons cesser d’exploiter les pauvres», a ainsi souligné Sara Zampierin, avocate de SPLC.

L’organisation réclame des sanctions à l’encontre du juge Wiggins et demande à «tous les tribunaux de l’Alabama de réexaminer leurs procédures afin de s’assurer que les pauvres ne sont pas injustement menacés d’être envoyés en prison». 

À suivre aussi

Santé Une maladie mystérieuse frappe 153 vapoteurs américains
Les ressources et l'emplacement du territoire explique entre autres sa popularité auprès de Donald Trump
Etats-Unis Pourquoi le Groenland suscite-t-il toutes les convoitises ?
Le président français Emmanuel Macron s'adresse à la presse devant l'Elysée, le 22 août 2019. [GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP]
Diplomatie Nucléaire iranien : Macron tente une médiation avant le sommet du G7

Ailleurs sur le web

Derniers articles