Etat d'urgence en Tunisie après un nouvel attentat

L'attaque perpétrée à Tunis aurait fait au moins 12 morts. [FETHI BELAID / AFP]

Le président tunisien Béji Caïd Essebsi a proclamé mardi soir l'état d'urgence en Tunisie et un couvre-feu dans le Grand Tunis, après l'attentat qui a fait au moins 12 morts contre un bus de la sécurité présidentielle.

«Au vu de cet évènement douloureux, de cette grande tragédie (...) je proclame l'état d'urgence pour 30 jours aux termes de la loi et un couvre-feu dans le Grand Tunis à partir de 21H00 jusqu'à demain 5h00», a déclaré le chef de l'Etat dans une brève allocution télévisée.

Une explosion a frappé un bus de la garde présidentielle ce mardi en plein centre-ville de Tunis, a indiqué la télévision d'Etat. «C'est un attentat», a déclaré peu après les faits le porte-parole de Beji Caid el Sebsi, le président tunisien.

«La plupart des agents qui se trouvaient dans le bus sont morts», a déclaré une source sécuritaire sur place. Lorsque l'explosion est survenue, le bus se trouvait avenue Mohamed-V devant l'ancien siège du Rassemblement constitutionnel démocratique (RCD), l'ancien parti fondé par Zine el-Abidine Ben Ali.

Avant cette explosion, la Tunisie avait été cette année la cible de plusieurs attaques revendiquées par Daesh. En juin dernier, un homme avait froidement abattu 39 touristes à Sousse. En mars, 24 personnes avaient été tuées au Musée du Bardo de Tunis.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles