Les Etats-Unis prêts à engager des hélicoptères d'attaque contre Daesh

Le ministre américain de la Défense Ashton Carter, le 9 décembre 2015 à Washington [SAUL LOEB / AFP] Le ministre américain de la Défense Ashton Carter estime que la coalition engagée contre Daesh doit "en faire plus". [SAUL LOEB / AFP]

Les Etats-Unis sont prêts à engager des hélicoptères d'attaque contre Daesh dans la bataille pour reprendre Ramadi en Irak, si Bagdad en fait la demande, a indiqué mercredi le ministre américain de la Défense Ashton Carter.

Les Etats-Unis «sont prêts à aider l'armée irakienne avec des moyens additionnels» pour l'aider à «finir le travail» à Ramadi, «y compris des hélicoptères d'attaque et des conseillers militaires accompagnant» les forces irakiennes, «si le Premier ministre irakien (Haider al-) Abadi le demande», a-t-il indiqué devant la commission des forces armées du Sénat.

Ashton Carter a également appelé la communauté internationale à intensifier ses efforts contre Daesh. «Nous devons tous en faire plus», a-t-il dit. «La semaine dernière, j'ai personnellement joint quelque 40 pays dans le monde pour leur demander de contribuer, et dans de nombreux cas, pour améliorer le combat contre Daesh», a-t-il dit.

Le chef du Pentagone a demandé en particulier aux différents pays sollicités «des forces spéciales, des avions de reconnaissance et d'attaque, et des armes et munitions», a-t-il expliqué.

La Turquie et la Russie rappelées à l'ordre

«La Turquie doit en faire plus contrôler sa frontière souvent poreuse», a-t-il ajouté. Et «j'aimerais que les nations sunnites arabes en fassent plus».

«Il est temps» par ailleurs que la Russie passe «du bon côté» dans la guerre en Syrie en concentrant ses frappes sur Daesh, et non sur les forces d'opposition, a-t-il dit.

Les Etats-Unis avaient déjà annoncé la semaine dernière, avant l'attentat de Californie qui a fait 14 morts et a été salué par le groupe jihadiste, qu'ils renforceraient leur effort contre Daesh en déployant une unité de forces spéciales, pour mener des raids contre les jihadistes en Irak et en Syrie.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles