Corée du Nord : Kim Jong-un punit son bras droit en l'envoyant à la mine

Choe Ryong Hae est considéré comme le deuxième homme le plus important du régime nord-coréen. [ALEXANDER NEMENOV / AFP]

Le dictateur de la Corée du Nord Kim Jong-un a condamné son bras droit Choe Ryong Hae à des travaux forcés en novembre dernier afin qu’il poursuive une «rééducation idéologique». Il s’agirait d’une punition suite au dysfonctionnement d’une centrale électrique.

Selon une source présente en Corée du Nord et qui a diffusé l'information au média sud-coréen No Cut News, l’homme de 65 ans aurait été envoyé dans une mine de la province de Pyongang et non une coopérative agricole comme les premières rumeurs l'affirmaient. Il avait déjà été contraint de rejoindre un camp de «rééducation idéologique» en 2004. 

Choe Ryong Hae est considéré comme le deuxième homme le plus important du régime nord-coréen depuis que Kim Jong-un a fusillé son ancien bras droit et oncle Jang Song-thaek pour «complots contre l’État» en 2013.

Les spéculations sur l'évincement de l'homme ne cessaient de prendre de l'ampleur depuis son absence aux funérailles du maréchal Ri-UI-sol au début du mois de novembre. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles