Corée du Nord : un ministre exécuté au canon pour s'être assoupi ?

Kim Jong-Un le 24 Janvier dernier lord d'une démonstration de l'armée de l'air.[©KCNA/AFP]

Le président nord-coréen Kim Jong-Un aurait fait exécuter son ministre de la Défense, accusé de s’être endormi lors de défilés militaires, selon les services de renseignement sud-coréens.

 

Le ministre de la défense Hyon Yong-chol aurait été exécuté au canon anti-aérien sur ordre du chef nord-coréen, selon les services de renseignements sud-coréens. L'exécution aurait eu lieu aux alentours du 30 avril, dans une académie militaire du nord de Pyongyang. Accusé de s'être assoupi lors de démonstrations militaires, le ministre de la Défense aurait été tué pour insubordination envers son chef. 

Des centaines de personnes auraient assisté à l’exécution du ministre de la Défense selon Han Ki-Beom, vice directeur des services de renseignements nationaux de Corée du Sud (NIS).  

 

Un mode d’exécution réservé aux personnalités de haut rang

Selon les médias sud-coréens, cette méthode d’exécution est destinée à impressionner les esprits et surtout elle est réservée aux personnalités de haut rang dont le pouvoir veut faire un exemple.

Fin 2013, le numéro un nord-coréen Kim Jong-Un avait déjà fait exécuter son oncle Jang Song-Thaek, accusé notamment de trahison et de corruption. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles