RSF a recensé 67 journalistes tués en 2015, dont 8 en France

Une carte de presse avec la mention "Je suis Charlie" le 8 janvier 2015 à Bruxelles [LAURIE DIEFFEMBACQ / BELGA/AFP/Archives] Une carte de presse avec la mention "Je suis Charlie" le 8 janvier 2015 à Bruxelles [LAURIE DIEFFEMBACQ / BELGA/AFP/Archives]

Soixante-sept journalistes ont été tués dans le monde en 2015 en raison de leur profession. La France est le troisième pays le plus touché notamment à cause de l'attentat contre Charlie Hebdo, selon le bilan annuel de Reporters sans frontières (RSF) publié mardi.

RSF souligne que 110 journalistes ont été tués en raison de leur métier ou décédés de morts suspectes. "Pour 67 d'entre eux, l'organisation est en mesure d'affirmer de manière formelle qu'ils ont été tués en raison de leur profession ou dans l'exercice de leur mission", précise RSF.

Le classement tient compte également de  27 "journalistes-citoyens" (blogueurs) et de 7 collaborateurs de médias.

66 journalistes avaient été tués en 2014, d'après RSF. Parmi les pays les plus meurtriers pour les journalistes en 2015 figurent l'Irak et la Syrie, suivis de la France, qui occupe le 3e rang en raison de l'attentat en janvier contre le journal Charlie Hebdo.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles