Syrie : l'armée turque a bombardé des positions kurdes

Un soldat turc surveille à l'aide de jumelles la frontière avec le nord de la Syrie, près de Mursitpinar, depuis la ville de Suruc, le 4 octobre 2014 [BULENT KILIC / AFP/Archives] Un soldat turc surveille à l'aide de jumelles la frontière avec le nord de la Syrie, près de Mursitpinar, depuis la ville de Suruc, le 4 octobre 2014 [BULENT KILIC / AFP/Archives]

Des bombardements turcs ont visé samedi 13 février des secteurs contrôlés par les forces kurdes dans le nord de la Syrie, a annoncé l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

Selon l'OSDH, l’artillerie turque a bombardé des secteurs que les Unités de protection du peuple kurde (YPG) ont récemment repris à des rebelles syriens dans la province d’Alep, notamment le secteur de Minnigh.

A lire aussi : Daesh perd des millions en cash dans un bombardement

L'annonce de ces bombardements intervient après une déclaration du Premier ministre turc Ahmet Davutoglu qui avait menacé samedi de lancer une action militaire en Syrie contre le Parti de l'union démocratique (PYD) des Kurdes de Syrie, considéré par Ankara comme une organisation terroriste.

"Nous pouvons si besoin prendre en Syrie les mêmes mesures qu'en Irak et à Qandil", avait déclaré M. Davutoglu lors d'un discours télévisé prononcé à Erzincan (est), en référence aux bombardements opérés en 2015 contre le Parti des travailleurs kurdes (PKK) dans cette montagne du nord de l'Irak qui est leur bastion. "Nous attendrions de nos amis et alliés qu'ils nous soutiennent", a-t-il ajouté.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles