Une faute d’orthographe empêche le braquage du siècle

Un virement de 20 millions de dollars a été interrompu car le nom du destinataire était mal orthographié. [Colin / Wikimedia Commons]

Cela aurait pu être le braquage du siècle avec un butin de près d’un milliard de dollars (900 millions d’euros). Pourtant, une petite faute d’orthographe a fait tout capoter.

Le mois dernier, des hackers ont ainsi pénétré dans le système informatique de la Banque du Bangladesh pour y voler des données leur permettant de réaliser des transferts de paiements. Grâce à ce piratage, ils ont pu faire une trentaine de demandes de virements au nom de l’organisme bancaire bengali à la Banque de Réserve fédérale de New York – où la Banque de Bangladesh détient des milliards de dollars pour des virements internationaux – vers des entités aux Philippines et au Sri Lanka.

A lire aussi : Deutsche Bank verse par erreur 6 milliards de dollars à un client

Si leur petite emprise a débuté sous les meilleures auspices- quatre opérations vers les Philippines, d’un montant total de 81 millions de dollars (72,7 millions d'euros), étant menées à bien – une erreur toute bête les a stoppés dans leur élan.

Leur cinquième virement, d’un montant de 20 millions de dollars (18 millions d'euros), à destination du Sri Lanka, a ainsi été interrompu en raison d’une faute d’orthographe présente dans le nom du destinataire de l’argent, la «Shalika Foundation», renommée en «Shalika Fandation» par les voleurs.

850 à 870 millions de dollars en passe d'être virés vers d'autres comptes

Cette faute de frappe a poussé Deutsche Bank, banque de routage dans l’opération, à faire une vérification auprès de la Banque du Bangladesh, qui a pu arrêter à temps la transaction. Effet boule de neige oblige, la Fed a fini par s’intéresser à ces nombreuses demandes virements et a à son tour alerté la banque bengali qui a stoppé les opérations en cours. 850 à 870 millions de dollars (entre 763 et 781 millions d'euros) étaient alors en jeu.

A lire aussi : Le braqueur demande à ce qu'on lui fasse un virement

Des investigations pour retrouver les hackers qui ont pu, en partie, conserver les 81 millions de dollars envoyés aux Philippines, sont en cours. Selon les premiers éléments d’enquête, l’argent aurait été redirigé vers des casinos

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles