Le Mississippi pourrait autoriser le port d’armes dans les églises

Cette loi serait une façon détournée de contourner les décrets de Barack Obama visant à réformer le contrôle des armes. [CC / J R Gordon / Flickr]

Les sénateurs du Mississippi ont voté cette semaine une loi autorisant le port d’armes chargées et dissimulées au sein des églises de l’Etat. Une décision qui suscite la polémique.

Selon les termes de cette «Loi sur la protection de l’église», les lieux de culte auraient la possibilité de désigner les fidèles comme agents de sécurité, leur permettant ainsi d’obtenir des permis de port d’armes afin de protéger les lieux en cas d’attaque. Dans le cas où ces agents feraient usage de leur arme pour «répondre à une menace», ils seraient à l’abri de poursuites judiciaires, souligne la presse américaine.

En outre, selon les experts, la loi légaliserait de fait le port d’armes chargées et dissimulées dans l’ensemble de l’Etat, et non pas uniquement dans le stricte cadre des édifices religieux. Une manière pour les législateurs du Mississippi de contourner les décrets de Barack Obama visant à réformer le contrôle des armes.

A lire aussi : Etats-Unis : les armes à feu font plus de victimes que les attaques terroristes

Le vote de cette loi, alors que les Etats-Unis ont été le théâtre de 360 fusillades en 2015, ne manque pas de susciter la polémique. «Si vous voulez passer des lois pour libéraliser le port d’armes à feu, faites-le. Mais n’utilisez pas l’église pour le faire», a ainsi souligné le sénateur Hillman Frazier lors des débats. Un défenseur du texte a argué de son côté qu’il s’agissait de donner la capacité aux fidèles de protéger leur famille, évoquant la fusillade dans une église de Charleston (Caroline du Sud) qui avait fait neuf morts en juin 2015. De son côté, la puissante NRA (National Riffle Association) a salué une mesure qui «garantit à chaque Mississippien le droit de porter son arme de la manière qui lui convient le mieux».

Le texte doit encore être adopté par la Chambre haute de l’Etat pour pouvoir être promulgué par le gouverneur. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles