Tout savoir sur Khalid Zerkani, le prédicateur lié à Kriket, Abaaoud et Laachraoui

Khalid Zerkani a été condamné à 12 ans de prison en 2015 pour avoir monté une filière de candidats au jihad. [NICOLAS MAETERLINCK / BELGA / AFP]

Au fil des avancées des enquêtes antiterroristes belges et françaises, un nom revient régulièrement : celui de Khalid Zerkani. Actuellement sous les verrous, l’homme, qui dirigeait une filière jihadiste, a fréquenté par le passé Reda Kriket, arrêté jeudi pour un projet d’attentat, Abdelhamid Abaaoud, l’organisateur présumé des attentats de Paris et Najim Laachraoui, l’un des kamikazes de Bruxelles, également lié aux attentats de Paris.

Décrit par le procureur Bernard Michel comme «le plus grand recruteur de candidats au jihad qu’ait jamais connu la Belgique», Khalid Zerkani est né le 23 septembre 1973 au Maroc. C’est en 2012 que la justice belge commence à s’intéresser à son cas alors qu’il organise des «réunions séditieuses à visées jihadistes» dans la commune bruxelloise de Molenbeek, d’où sont originaires notamment les frères Abdeslam et Abdelhamid Abaaoud. Surveillé mais laissé en liberté, Khalid Zerkani est arrêté en 2014 alors que de nombreux candidats au jihad sont partis en Syrie via sa filière.

A lire aussi : El Bakraoui, Abdeslam, Kouachi, Tsarnaev... Les fratries de l'islam radical

Le recruteur, qui se fait également appeler «Abou Riad», est jugé en 2015 par le tribunal correctionnel de Bruxelles. Sur les 32 prévenus, seuls 13 sont présents, la plupart se trouvant en Syrie. Parmi les absents figurent notamment Reda Kriket et Abdelhamid Abaaoud. Le premier a été interpellé jeudi à Boulogne-Billancourt alors qu’il projetait de commettre un attentat en France. Le second est l’organisateur présumé des attentats de Paris et Saint-Denis, tué lors de l’assaut des forces de l’ordre à Saint-Denis. Reda Kriket a été condamné par contumace à dix ans de prison et Abdelhamid Abaaoud à vingt ans.

Khalid Zerkani écope quant à lui d’une peine de douze ans de prison. Niant les accusations, il a fait appel. Son nouveau jugement est fixé au 14 avril prochain.

«Zerkani a perverti toute une jeunesse»

Il est également cité dans un deuxième procès portant sur une autre filière jihadiste qu’il aurait dirigée. Parmi les prévenus, on retrouve un autre terroriste des attentats de Paris et Bruxelles : Najim Laachraoui. Ce dernier, identifié comme le second kamikaze de l’aéroport de Zaventem est également lié aux attentats du 13 novembre. Il pourrait avoir été l’artificier du groupe qui a semé la mort à Paris et à Saint-Denis.

«Monsieur Zerkani a perverti toute une jeunesse, particulièrement celle du quartier Maritime de Molenbeek-Saint-Jean», résumait le 18 février dernier le procureur Bernard Michel. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles