Des écoles anglaises demandent à des enfants de choisir leur «genre»

La démarche a provoqué un tollé auprès des parents et d’une partie de la classe politique britannique. [MYCHELE DANIAU / AFP]

Des enfants de quatre ans invités à choisir leur sexe. Les parents de Brighton & Hove, en Angleterre, ont reçu un courrier de la municipalité de leur ville leur demandant de renseigner le genre de leurs enfants pour les inscrire à l'école.

Envoyé à des milliers de parents, le formulaire était à la base destiné à confirmer l'inscription de leurs rejetons dans l’une des écoles primaires de la ville. Les parents devaient le retourner avec quelques renseignements. Ils devaient ainsi préciser le sexe auquel leur progéniture «s’identifie le plus», homme ou femme, indépendamment de leur état civil.

A lire aussi : Après Mrs, Mr et Miss, voici "Mx"

Dans son courrier, le conseil municipal invitait clairement à préciser si l’enfant avait «une autre identité de genre» et encourageait les parents à se poser la question : «S'il vous plaît, aidez votre enfant à choisir le sexe auquel ils s’identifient plus». Dans l’hypothèse où l'élève aurait un autre sexe que celui inscrit à l’état civil, le courrier invitait à ne pas répondre à la question et à venir en discuter à l’école.

gender.jpg

«Une approche inclusive»

La démarche a provoqué un tollé auprès des parents et d’une partie de la classe politique britannique. Le député conservateur Andrew Bridgen a ainsi dénoncé une initiative «tout à fait ridicule» estimant que «les écoles devaient apprendre aux enfants à lire et à écrire, pas à les inciter à un changement de sexe». Un père de famille a porté plainte, voyant dans ce courrier une ferme instruction et non un conseil.

A lire aussi : Une première en Suède, un vestiaire sans genre

Mais les autorités locales ont défendu leur initiative au prétexte qu'elle serait une réponse aux demandes des familles et que cela permettrait d’avoir «une approche inclusive» auprès des personnes concernées.

Depuis un an, les personnes transgenres ou qui ne souhaitent pas divulguer leur identité sexuelle peuvent utiliser l'abréviation «Mx» pour leur correpondance officielle en lieu et place des Mrs, Mr, Miss.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles