Terrorisme : le Danemark déchoit un homme de sa nationalité

Sam Mansour, un libraire maroco-danois s’est vu retiré la nationalité danoise en pour incitation au terrorisme. [JEANNE KORNUM / SCANPIX DENMARK / AFP]

La cour suprême du Danemark a décidé de déchoir de sa nationalité un libraire maroco-danois. 

Sam Mansour est actuellement incarcéré pour incitation au terrorisme, et pourrait être expulsé vers le Maroc donc il possède également la nationalité. Âgé de 56 ans, il a été reconnu coupable de soutien envers Al-Qaïda et envers le Front al-Nosra sur les réseaux sociaux, et notamment Facebook. Par ailleurs, il est aussi accusé pour son aide à la publication d’un livre d’Abou Qatada, religieux jordanien expulsé du Royaume-Uni. 

A lire aussi : Des bars de Copenhague menacés par de jeunes islamistes

Condamné à quatre ans de réclusion

Mansour a été condamné à quatre ans de réclusion en décembre 2014, une peine insuffisante pour l’accusation qui souhaite depuis le début de l’affaire voir la cour prononcer la déchéance de nationalité, rendue possible par le fait que l’homme possède la nationalité marocaine. 

Cette décision a été prise dans un premier temps en juillet 2015, mais la défense avait fait appel de la décision, Sam Mansour craignant d’être torturé en cas de retour au Maroc. 

«Il a un lien profond avec le Danemark»

Quelques zones d’ombre subsistent encore, comme de savoir s’il purgera sa peine au Danemark avant d’être expulsé vers le Maroc, où la possibilité que certains recours ralentissent la procédure.

De fait, l’avocat de Sam Mansour a déjà annoncé qu’il ferait appel auprès de la Cour européenne des droits de l’homme. «Il a un lien profond avec le Danemark en raison de sa longue période de résidence dans le pays. Sans compter que ses enfants et ses petits-enfants sont nés ici. Et puis au final, il a été condamné pour de simples déclarations, pas pour des actions» a notamment déclaré l’avocat. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles