La Corée du Nord menace de détruire le système antimissile américain

Manifestants sud-coréens protestant contre le système antimissile américain THAAD, le 11 juillet 2016 à Séoul [JUNG YEON-JE / AFP] Manifestants sud-coréens protestant contre le système antimissile américain THAAD, le 11 juillet 2016 à Séoul. [JUNG YEON-JE / AFP]

La Corée du Nord a menacé lundi d'engager une "action physique" contre un bouclier antimissile américain parmi les plus performants du monde, que Séoul et Washington veulent déployer en Corée du Sud.

Les Etats-Unis et la Corée du Sud avaient annoncé vendredi le déploiement en territoire sud-coréen du système avancé antimissiles THAAD (Terminal High Altitude Area Defence), pour faire face aux menaces croissantes de Pyongyang. Les deux alliés n'ont pas précisé la date et le lieu prévu de ce déploiement mais ont souligné qu'ils en étaient à la phase finale de la sélection.

"Mesures impitoyables"

"La République populaire démocratique de Corée (nom officiel de la Corée du Nord) engagera une action physique pour contrôler entièrement le système THAAD", et cela "dès le moment où sa position en Corée du Sud aura été confirmée", a annoncé le commandement de l'artillerie des forces armées nord-coréennes, dans un communiqué publié par l'agence de presse officielle KCNA. L'armée nord-coréenne dispose "de moyens suffisants et sophistiqués de frappe offensive" et prendra "les mesures correspondantes les plus impitoyables et les plus puissantes contre les Etats-Unis, qui sont désireux de déclencher une guerre en déployant le système THAAD", selon le communiqué.

A lire aussi : Alcoolique et mangeur compulsif, Kim Jong-Un a pris 40 kilos depuis qu'il est au pouvoir

Le texte avertit aussi la Corée du Sud qu'en acceptant le bouclier antimissiles, elle s'expose à une "autodestruction misérable". "Nous prévenons une fois encore nos ennemis de la volonté sans failles de l'armée nord-coréenne de mener sans merci des frappes de représailles pour réduire la Corée du Sud en une mer de flammes et de débris, une fois que l'ordre en sera donné", déclare le communiqué.

Au lendemain de l'annonce américano-sud-coréenne, Pyongyang a annoncé avoir testé un missile balistique lancé par sous-marin, s'attirant de nouvelles critiques internationales.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles