Irak : au moins 27 morts dans un attentat revendiqué par Daesh

Des fidèles musulmans rejouent la bataille de Karbala lors de la grande fête de l'Achoura, le 11 octobre 2016 dans un quartier chiite de Bagdad [AHMAD AL-RUBAYE / AFP/Archives] Des fidèles musulmans rejouent la bataille de Karbala lors de la grande fête de l'Achoura, le 11 octobre 2016 dans un quartier chiite de Bagdad [AHMAD AL-RUBAYE / AFP/Archives]

Au moins 27 personnes ont été tuées samedi et 36 blessées dans un attentat suicide commis dans un quartier chiite de Bagdad, ont annoncé des responsables médicaux et de sécurité.

Un kamikaze a fait détoner sa ceinture d'explosifs dans une tente où des musulmans chiites recevaient des condoléances à al-Chaab, un grand quartier chiite dans le nord de la capitale irakienne, selon ces sources.

A lire aussi : 2006-2016 : Daesh, une décennie d'horreur

Dans un communiqué publié par son agence de propagande Amaq, le groupe terroriste Daesh affirme qu'un kamikaze a déclenché sa ceinture d'explosifs dans le quartier d'al-Chaab, dans le nord de la capitale irakienne.

Daesh, qui considère les chiites, majoritaires en Irak, comme "hérétiques", lance fréquemment des attaques contre cette communauté. L'organisation s'est emparée en 2014 de vastes pans du territoire irakien.

Avec l'aide de la coalition internationale antijihadistes menée par Washington, les forces armées irakiennes ont regagné du terrain perdu face à Daesh et cherchent désormais à reprendre la place forte des jihadistes, Mossoul (nord). L'attaque a également fait au moins 36 blessés, selon des responsables médicaux et de la sécurité.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles