Syrie : Daesh reprend de nouveau Palmyre après le retrait de l'armée du régime

Libéré du joug de Daesh en 2015, la ville de Palmyre est de nouveau l'objet d'une offensive du groupe jihadiste qui s'en est emparé dimanche. [MAHER AL MOUNES / AFP]

Les jihadistes de Daesh ont repris ce dimanche la totalité de la ville antique de Palmyre, dans le centre de la Syrie, après le retrait de l'armée syrienne de la ville.

«Daesh a repris dimanche, en dépit des bombardements russes, le contrôle de la totalité de Palmyre après le retrait de l'armée syrienne au sud de la ville», a affirmé Rami Abdel Rahmane, directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). La veille, les jihadistes avaient du se retirer suite aux bombardements nourris orchestrés par l'aviation russe contre certaines de leurs positions. «Les violents raids de l’aviation russe durant la nuit sur Palmyre ont contraint les djihadistes de Daesh de se retirer à l’aube quelques heures après leur entrée dans la ville», avait indiqué le directeur de cette ONG, Rami Abdel Rahmane. Les raids russes avaient tué un grand nombre de djihadistes, avait-t-il précisé, sans être en mesure de fournir un bilan.

A lire aussi : Syrie : Daesh est de retour aux portes de Palmyre

Daesh, qui avait pris le contrôle de Palmyre en mai 2015 et en avait été chassé en mars dernier par le régime avec l'aide de la Russie, avait lancé jeudi une offensive sur cette ville classée au patrimoine mondial de l'Humanité et s'en était emparé samedi 11 décembre avant d'en être délogé. Des civils qui étaient revenus à Palmyre après la reprise de la ville par l'armée sont bloqués par les combats. Lors de son occupation de la «perle» du désert syrien, le groupe jihadiste y avait commis d'effroyables destructions de vestiges.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles