Pékin investit 2,5 milliards d’euros pour lutter contre la pollution de l’air

La capitale chinoise s'engage dans une véritable guerre contre la pollution atmosphérique et débourse pour l'année 2017 près de 18,2 milliards de Yuans (2,5 milliards d'euros) à cette seule cause. [Photo d'illustration. WANG ZHAO / AFP].

Avec près de 22 millions d'habitants, Pékin est l'une des capitales les plus polluées du monde. Mais les autorités chinoises sont déterminées à lutter contre la pollution atmosphérique et ont annoncé un vaste plan évalué à près de 2,5 milliards d'euros. 

Différentes mesures vont ainsi être mises en oeuvre au cours de l'année 2017, a rapporté lundi 16 janvier l'agence de presse chinoise Xinhua ou «Agence Chine nouvelle».

A lire aussi : La Chine commence l'année sous un épais brouillard de pollution

Dans le viseur de Cai Qi, le maire de Pékin, il s'agit d'abord de remplacer le charbon de quelque sept cents villages de l'agglomération par des énergies renouvelables. Près de 300.000 véhicules polluants devront également être retirés des routes et supprimés. 

Les usines devront elles aussi jouer le jeu. Environ 2.570 d'entre elles, parmi les plus polluantes, ont été sommées d'investir pour se mettre à niveau sinon elles devront mettre la clé sous la porte. Enfin, a prévenu l'édile, toutes celles qui déchargent massivement ou clandestinement des polluants dans la nature seront sévèrement punies.

Ces mesures radicales viennent en complément de l'annonce, il y a précisément une semaine, de la création prochaine à Pékin d'une police spécialement dédiée à la lutte contre la pollution. Cette police de l'environnement sera notamment autorisée à détenir des suspects dans les affaires de pollution les plus graves, a mis en garde M. Cai Qi.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles