Chine : des tours végétales pour lutter contre la pollution

A terme, l'architecte souhaite créer des «villes-forêts» dans le pays. [© Stefano Boeri Architetti]

L’architecte italien Stefano Boeri va construire deux tours végétales à Nianjing qui contribueront à lutter contre la pollution, qui atteint des niveaux considérables en Chine.

Ces deux immeubles, qui devraient voir le jour à l’horizon 2018, culmineront à 200 et 108 mètres de hauteur et abriteront des bureaux, un hôtel de luxe, un musée et une école d’architecture verte. Surtout, les tours seront recouvertes de 23 espèces d’arbres et de plus de 2.500 arbustes en cascade. Une végétation qui devrait permettre d’absorber chaque année 25 tonnes de CO2 et produire 60 kilos d’oxygène par jour.

A lire aussi : Paris : le top 6 des projets architecturaux du futur

Une «ville-forêt»

Et l’architecte ne compte pas s’arrêter là. Il entend en effet créer une véritable «ville-forêt» dans le pays. «Nous avons été invités à concevoir une ville entière où il n’y aura pas un seul grand bâtiment mais entre cent et deux cent immeubles de tailles différents, tous avec des arbres et des plantes sur les façades», explique-t-il au Guardian. Stefano Boeri estime que cette «ville-forêt» pourrait voir le jour en 2020. A terme, l’objectif est d’implanter plusieurs villes-vertes dans toute la Chine afin d’impulser une dynamique écologique dans l’ensemble du pays.

forest-city-view-2small-1024x512-1024x512.jpg

© Stefano Boeri Architetti

L’architecte s’est déjà illustré dans le passé sur ce domaine avec la réalisation de deux tours vertes de 100 mètres de hauteur à Milan, le «Bosco Verticale».  

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles