Le Japon face à une pénurie de chips

Dans les supermarchés japonais, on trouve de tout, sauf des chips. Dans les supermarchés japonais, on trouve de tout, sauf des chips.[YOSHIKAZU TSUNO / AFP]

Plusieurs variétés de chips très populaires au Japon ont récemment disparu des rayonnages, en raison d'une mauvaise récolte de pommes de terre dans le pays.  

Sur les réseaux sociaux, les photos d'étagères vides sont accompagnés de commentaires désespérés. Deux marques ont en effet dû restreindre considérablement leur offre, dont le leader du marché, Calbe, qui a décidé de suspendre temporairement la production de quinze sortes de chips, et de renoncer définitivement à 18 autres. 

À l'annonce de cette décision, les Japonais, grands amateurs de snacks, se sont rués dans les supermarchés pour acheter les derniers paquets, qui se revendent désormais à prix d'or sur Internet. Les sachets de chips «goût pizza», particulièrement appréciés, s'échangent ainsi contre plus de 11 euros, soit environ six fois leur prix initial. 

L'île d'Hokkaido, qui produit 80% des pommes de terre de l'archipel, a été touchée en août dernier par d'importantes intempéries, qui ont débouché sur la pire récolte depuis la mise en place du registre du ministère de l'Agriculture, en 1983.

Et cette mauvaise saison pourrait avoir des conséquences au-delà du rayon chips. Elle risque en effet de se répercuter également sur l'offre des restaurants et des chaînes de fast-food. Les Japonais seront-ils bientôt privés de frites ?

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles