SpaceX repousse à lundi le lancement de son premier cargo secret-défense

C'est pour SpaceX la première mise en orbite d'un objet appartenant à la «National Reconnaissance Office» (NRO) une agence de renseignement américaine spécialisée dans les satellites espions. [AFP / OE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA]

SpaceX a repoussé à lundi son premier lancement militaire avec un cargo classé secret-défense.

Dimanche, la société américaine a annoncé «problème de capteur». «Par excès de prudence, nous avons décidé d'annuler le lancement prévu aujourd'hui», a affirmé le porte-parole de SpaceX, précisant que le problème technique était lié au premier étage de la fusée Falcon 9, qui doit transporter le cargo.

Un nouveau décollage est désormais prévu lundi à 7H00 locales (11H00 GMT) à Cap Canaveral, en Floride, soit 24 heures après l'horaire initialement prévu dimanche.

NROL-76

La société du milliardaire Elon Musk doit transporter le cargo, seulement connu sous le nom de code NROL-76, pour le compte du National Reconnaissance Office (NRO), une agence de renseignement américaine spécialisée dans les satellites espions.

Le mystère reste cependant entier sur le contenu du lanceur Falcon 9. C'est pour SpaceX la première mise en orbite d'un objet appartenant à la NRO.

SpaceX, la société privée fondée par le milliardaire Elon Musk avait poursuivi en 2014 l'armée américaine, pour contester le lancement des satellites relevant de la sécurité nationale, alors accordée à United Launch Alliance. Elle doit également honorer deux autres contrats pour l'armée de l'air américaine, dans la mise en orbite de satellites GPS.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles