Le «ribcage bragging», la nouvelle tendance dangereuse d’Instagram

Par le biais de ses photos Instagram, le top Emily Ratajkowski a contribué à populariser ce phénomène.[Capture Instagram @emrata]

Depuis plusieurs semaines, une nouvelle tendance inquiétante émerge sur le réseau social : le «ribcage bragging», qui consiste à montrer en photo ses côtes proéminentes.

Il s’agit en effet d’afficher avec fierté un corps tellement mince que l’on aperçoit la cage thoracique. Une démarche alarmante qui valorise l’extrême maigreur, pouvant ainsi conduire à des troubles alimentaires, notamment l’anorexie.

Popularisée par les clichés des stars

La tendance est d’autant plus dangereuse qu’elle a été popularisée par les clichés de plusieurs stars massivement suivies sur les réseaux sociaux, notamment par les plus jeunes. A titre d’exemple, on peut notamment citer les mannequins Bella Hadid et Emily Ratajkowski, qui publient régulièrement des photos sur lesquelles elles mettent en avant leur corps filiforme, leurs os saillants. Si leur démarche est d’apparaître sexy, le message qu’elles envoient insidieusement est lui bien plus dévastateur.

 

Reflect and recharge

Une publication partagée par Bella Hadid (@bellahadid) le

 

Take me back

Une publication partagée par Emily Ratajkowski (@emrata) le

Malheureusement, ce n’est pas la première fois qu’une telle tendance faire fureur sur le Web. Après le «thigh gap» (l’écart entre les cuisses), le «A4 waist challenge» mettait au défi les jeunes femmes de dissimuler leur taille derrière une feuille A4, soit seulement 21 centimètres.

Face à l’afflux réguliers de ces incitations à l’extrême maigreur, la toile tente de contrer ces phénomènes en valorisant des corps «normaux» et en dénonçant les «standards» de beauté véhiculés par l’industrie de la mode via les hashtag #bodypositive ou encore #beautybeyondsize. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles