La compagne de Mayweather harcelée par les fans de McGregor

Abigail Clarke aurait essuyé pléthore d'insultes dans la rue, selon le Daily Mail. Abigail Clarke aurait essuyé pléthore d'insultes dans la rue, selon le Daily Mail. [© Instagram abigail_clarke]

L'affrontement imminent entre le boxeur américain Floyd Mayweather et la star irlandaise du MMA Conor McGregor s'exporte hors du ring.

Annoncé avec fracas, attendu avec impatience, le «combat du siècle», qui aura lieu le 26 août prochain à la T-Mobile Arena de Las Vegas, a déjà connu quelques préliminaires bien sentis au cours du mois de juillet. Entre autres, l'Irlandais de 29 ans avait provoqué le boxeur, «trop petit, trop frêle», «qui aurait dû rester à la retraite».

Ce à quoi l'Américain – 40 ans et 49 victoires en autant de combats – avait sobrement rétorqué que «quoi qu'il arrive, je serai prêt», taxant au passage le free-fighter d'«escroc» et de «lâche». Une passe d'armes oratoire qui laisse présager sur le ring un règlement de comptes digne des plus grands duels.

«Fuck the Mayweathers»

Sauf que, cette fois, c'est la nouvelle compagne du boxeur, Abigail Clarke, qui a été visée, selon le tabloïd britannique Daily Star. Non par le champion du combat libre lui-même, mais par son fan-club : des admirateurs de Conor McGregor auraient lancé une brique à travers une vitre de la résidence de la jeune femme. Sur le projectile, un message laconique : «Fuck the Mayweathers» (en français, «Que les Mayweather aillent se faire fou***»).

«Abi a été choquée par ce qu'il s'est passé. Quand des voisins sont venus lui apporter leur soutien, elle a fait une crise de panique», a confié l'un de ses proches. Toujours selon le tabloïd, Abigail Clarke aurait également essuyé pléthore d'insultes dans la rue.

C'est entre les cordes, dans les règles de la boxe, que Floyd Mayweather pourra défendre l'honneur de sa petite amie, en tentant de mettre au tapis Conor McGregor et ainsi réduire au silence ses fans lanceurs de brique.

 

TEAM TEAM MONEY!! About yesterday Wet Republic went off  #vegas #wetrepublic #unrealday

Une publication partagée par Abigail Clarke (@abigail_clarke) le

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles