Une plaque hommage à Pétain sera retirée à New York

Non loin de sa plaque new-yorkaise se trouve également celle de Pierre Laval, qui fut Premier ministre français avant de collaborer également avec le régime nazi.[CATHERINE TRIOMPHE / AFP]

Suite au meurtre d’une contre-manifestante lors d’un rassemblement de néonazis samedi, dans la ville de Charlottesville (Virginie), le maire de New York, Bill de Blasio, a indiqué mercredi que la ville allait réexaminer en 90 jours «tous les symboles de haine au sein de la ville».

Et parmi eux, l’un des premiers à être retiré sera une plaque commémorative dédiée au maréchal Pétain. Comme l’explique The Jerusalem Post, cette plaque, présente en plein coeur du quartier de Broadway depuis 1931,  célébrait le rôle du maréchal dans la Première guerre mondiale et notamment dans la bataille de Verdun.

Mais depuis, Philippe Pétain était devenu chef d’État français sous le régime de Vichy (1940 - 1944) et avait collaboré avec le régime nazi. Le maréchal avait été condamné pour trahison à la fin de la guerre avant de mourir en prison.

Non loin de sa plaque new-yorkaise se trouve également celle de Pierre Laval, qui fut Premier ministre français avant de collaborer également avec le régime nazi.

Cette décision du maire new-yorkais intervient quelques jours après le déboulonnement de deux statues confédérées dans la ville de Baltimore, représentant Robert E. Lee et Thomas «Stonewall» Jackson.

En France, la tombe du maréchal Pétain, située sur l’île d’Yeu en Vendée avait été vandalisée dans la nuit du 21 au 22 juillet dernier, les auteurs mettant le feu à un bac à fleurs et brisant la croix.

Quant à la dernière rue en France baptisée au nom du maréchal controversé, celle-ci avait été débaptisée à Belrain (Meuse) en avril 2013.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles