Un scandale de pédophilie brise la coalition au pouvoir en Islande

Le Premier ministre Bjarni Benediktsson, chef du Parti de l'indépendance depuis 2009, est au coeur d'un scandale de pédophilie brisant la coalition au pouvoir en Islande.[HALLDOR KOLBEINS / AFP]

Un scandale sur les liens d'un pédophile avec le Premier ministre Bjarni Benediktsson a déclenché l'effondrement de la coalition au pouvoir de l'Islande, révèle la BBC.

Le parti politique libéral Bright Future, dirigé par Ottarr Proppe, a annoncé qu'il se retirait de sa coalition tripartite après neuf mois de collaboration avec le Parti de l'indépendance du Premier ministre Bjarni Benediktsson et le Parti réformiste de Benedikt Johannesson.

Quelques temps plus tôt, le père du Premier ministre Bjarni Benediktsson aurait écrit une lettre recommandant que le nom d'un pédophile condamné soit effacé.

En Islande, le système permet effectivement aux condamnés d'avoir leur «honneur rétabli». Des lettres de recommandation doivent être fournies, effaçant ainsi les casiers judiciaires des condamnés et leur permettant de retourner au travail.

Les islandais choqués

Mais les Islandais ont été horrifiés par le soutien secret de Hjalti Sigurjón Hauksson - reconnu coupable d’avoir violé quasi quotidiennement sa belle-fille pendant 12 ans. Le gouvernement a également été accusé d'une tentative de dissimulation après avoir initialement refusé de divulguer qui avait écrit la lettre de recommandation.

Il est apparu, révèle la BBC, que le Premier ministre Benediktsson aurait été informé en juillet de l'implication de son père, Benedikt Sveinsson, dans cette sordide affaire.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles