Une Italienne atteinte d'une maladie mystérieuse qui fait transpirer du sang

Les médecins se divisent sur le cas de la patiente dont les analyses sanguines sont normales. [Photo d'illustration. FRANCK FIFE / AFP]

Une Italienne de 21 ans est au coeur d'une énigme médicale. En effet, depuis trois ans, son visage et ses mains transpirent du sang, sans que les médecins ne parviennent à savoir précisément pourquoi. 

L'histoire est relayée par plusieurs médias ce mercredi 25 octobre depuis qu'une étude scientifique la concernant a été publiée, deux jours auparavant, dans la revue de la Santé médicale canadienne.

Les images sur cet étrange cas n'ont d'ailleurs pas tardé à innonder les réseaux sociaux tant l'étonnement est grand. 

L'étude précise que la jeunne femme est hospitalisée en Italie et qu'elle ne présente pas de plaies ouvertes ou d'éraflures particulières.

Ses mains se mettent à suer du sang sans prévenir mais les épisodes ont tendance à s'amplifier en période de stress intense, ajoute-t-elle. Et plus incroyable encore, les analyses sanguines effectuées sur la jeune femme sont absolument normales. 

Tout cela constitue un vrai calvaire qui fait qu'aujourd'hui, elle est empêchée de mener une vie sociale normale.

Un diagnostic qui ne fait l'unanimité

Certains spécialistes ont toutefois avancé un diagnostic : l'hématidrose, une maladie extrêmement rare qui fait suer un liquide rosé.

Un avis que ne partage pas le docteur Michelle Sholzberg. Codirectrice du programme Hemophilia Comprehensive Care de l’hôpital Saint Michael de Toronto, celle-ci a déclaré à CBS News, la chaîne d'information du service public canadien qu'elle [n'avait] «jamais vu un cas comme celui-ci».

«Je peux dire que j’ai pu observer la plus grande partie des pires affections du sang, mais je n’avais jamais vu de sang suer de la peau. Je pense que cette personne a un très étrange défaut anatomique à un niveau microscopique, ce qui a pour conséquence ce symptôme peu commun».

La jeune Italienne est pour l'instant traitée avec un bêta-bloquant, mais les saignements n'ont pas totalement cessé.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles