Pour May, Trump a commis «une erreur», mais la relation entre Londres et Washington perdurera

Theresa May tente d'apaiser le contexte tendu entre Donald Trump et le gouvernement britannique. [Nicholas Kamm / AFP]

Pour Theresa May, le président américain Donald Trump a commis «une erreur» en retweetant des vidéos anti-musulmans véhiculées par un groupuscule britannique d'extrême droite, mais la relation entre Londres et Washington y survivra.

«Je le dis très clairement, retweeter Britain First était une erreur», mais «nous avons une relation spéciale sur le long terme» avec les Etats-Unis et «c'est une relation qui perdure, il est dans l'intérêt des deux pays qu'elle continue», a déclaré la Première ministre britannique Theresa May ce jeudi, lors d'une intervention à Amman, retransmise sur la BBC.

Donald Trump avait vivement critiqué la Première ministre britannique Theresa May sur son réseau de communication favori. «Theresa May, ne te focalistes pas sur moi, focalise-toi sur le terrorisme islamique destructeur au Royaume-Uni. Tout va bien pour nous !» avait ainsi écrit le président américain.

Partage de vidéos racistes

Une déclaration cinglante survenue dans un contexte déjà tendu entre Donald Trump et le gouvernement britannique. Quelques heures plus tôt, le porte-parole de Theresa May avait qualifié «d’erreur» les «retweet» par Donald Trump de vidéos propagées par l’extrême-droite britannique. «Le Royaume-Uni a une fière histoire comme société ouverte et tolérante, et les discours de hainte n’ont pas leur place ici», avait ajouté sur Twitter Boris Johnson, chef de la diplomatie britannique.

Mercredi, Donald Trump avait en effet relayé, sans aucun commentaire, trois tweets de Jayda Franser, vice-présidente du parti extrêmiste Britain First, présentant des vidéos antimusulmanes intitulées «un migrant musulman tabasse un néerlandais en béquilles», «un musulman détruit une statue de la vierge Marie» et «Foule islamiste pousse un adolescent du toit et le bat à mort». 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles