Inde : un prince gay transforme son palace en centre d’accueil pour LGBT

Âgé de 52 ans, le Prince souhaite venir en aide à celles et ceux qui sont persécutés en raison de leur homosexualité[Sajjad HUSSAIN / AFP]

Manvendra Singh Gohil, premier prince ouvertement gay au monde, vient d'ouvrir un centre LGBT dans l'enceinte de son palais. 

Longtemps obligé de dissimuler son homosexualité, le fils héritier du Mahraja de l'Etat de Rajpipla entend ainsi venir en aide aux homosexuels. 

«Faire son coming-out en Inde est vraiment difficile», confie le prince Manvendra à The Independant. «Des parents menacent leurs enfants de les tuer s’ils sont gays. Ils n’ont donc nulle part où aller et se retrouvent à la rue. Je veux leur porter secours et les protéger de la mort, du suicide ou de la dépression.»

Pour mener à bien son projet, le Prince, âgé de 52 ans, a décidé d'ouvrir un centre LGBT au sein de son palace. Il souhaite ainsi apporter des soins médicaux et des formations professionnelles aux personnes persécutées.

L'Inde interdit les relations homosexuelles

En Inde, pays ultra-traditionaliste, les relations entre personnes de même sexe sont formellement interdites par la loi. En 2002,  lorsque Manvendra Singh Gohil a révélé son homosexualité, ses parents l'ont déshérité. Et à travers le pays, les effigies du Prince ont été brûlées et les appels à sa destitution se sont multipliés. Depuis, ses parents sont revenus sur leur décision.

L'édifice royal est de couleur rose. Une coïncidence heureuse à ses yeux : «Je dis toujours qu’un de mes lointains ancêtres l’a peint en rose car il savait que cela plairait bien à l’un de ses descendants».

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles