Facebook retire son stand de tir virtuel d'une conférence des conservateurs américains

La présentation du jeu, sur le stand de Facebook, a valu au groupe des critiques en ligne suggérant que le réseau social mettait ses revenus avant toute préoccupation morale. [CHIP SOMODEVILLA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

Après la tuerie dans un lycée de Floride qui a fait 17 morts, Facebook a été vivement critiqué pour avoir installé un stand de tir virtuel à la conférence CPAC, le rassemblement annuel des conservateurs américains.

Le jeu de tir a été retiré du stand de l'entreprise ce vendredi. «Nous avons retiré la démonstration et regrettons de ne pas l'avoir fait dès le début», a réagi sur Twitter Hugo Barra, le vice-président de Facebook en charge des activités de réalité virtuelle.

«Nous nous sommes trompés»

«Nous nous sommes trompés», a-t-il poursuivi, expliquant que le groupe présente régulièrement des produits adaptés aux casques de réalité virtuelle de sa filière Oculus lors de conférences.

«Cela n'avait pas lieu d'être, particulièrement au regard des événements récents et par respect pour les victimes et leurs familles», a ajouté Hugo Barra, en référence à la fusillade survenue mercredi dans un lycée du sud-est de la Floride.

Plusieurs milliers de personnes ont participé à la conférence CPAC, où se sont notamment exprimés le président Donald Trump et des militants pro-armes. La tuerie a relancé le débat autour des armes à feu aux Etats-Unis.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles