Floride : un python avale un cerf plus lourd que lui

Depuis leur réintroduction à la fin des années 1970 comme animaux de compagnie, la présence des pythons birmans en Floride pose de nombreux problèmes.[JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

Des biologistes, étudiant les pythons birmans très présents en Floride, ont fait une découverte jugée «surréaliste».

Alors qu’ils étudiaient cette espèce dans le Collier Seminole Park, ces biologistes ont trouvé sur leur route un spécimen à l’abdomen particulièrement gonflé.

En déplaçant le serpent, ils se sont alors rendu compte que le reptile commençait à régurgiter un cerf.

Ian Bartoszek, biologiste présent au moment de la découverte, a confié toute sa stupéfaction au journal Naples Daily News : «c’est surréaliste de voir ça». Et pour cause, les scientifiques ont rapidement compris que la proie était d’un poids supérieur à celui du python.

Ainsi, le cerf pesait 15,8 kilos (35 livres), contre seulement 14,2 kilos (31,5 livres) pour le python. Selon Ian Bartoszek, il s’agirait tout simplement de l’écart de poids entre un python et sa proie le plus important jamais constaté.

Une découverte impressionnante qui pose de nouveaux enjeux relatifs à la présence des pythons birmans en Floride. De fait, le cerf de Virginie est une source de nourriture importante pour les panthères, en voie de disparition dans cet État américain.

Dès lors, les spécialistes s’inquiètent de voir que la présence de pythons birmans, une espèce devenue envahissante depuis sa réintroduction à la fin des années 1970 comme animal de compagnie, pourrait affecter l’avenir des grands félins de cette région.

Selon les biologistes présents, il ne fait aucun doute que, s’il n’avait pas été déplacé par les biologistes, le serpent aurait fini par «digérer tout le cerf». «Cela nous a montré, à mon équipe et à moi-même, de quoi est capable le python birman», conclu Ian Bartoszek.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles