L'ONU recommande au président philippin «un examen psychiatrique»

Duterte est dans le collimateur de la communauté internationale pour ses sorties médiatiques fracassantes et ses choix politiques créant la controverse.[AFP]

Régulièrement sous le feu des critiques pour ses déclarations suscitant la polémique, le président philippin Rodrigo Duterte s’est vu recommandé vendredi «un examen psychiatrique» par l’ONU.

En exposant dressant devant la presse à Genève la liste des reproches faits récemment par Manille à l'encontre des rapporteurs des nations unies, Zeid Ra'ad Al Hussein, haut-commissaire de l’ONU aux droits de l’homme, a déclaré: «Il faut croire que le président des Philippines a besoin de se soumettre à un examen psychiatrique».

Le diplomate faisait notamment référence à des articles de presse philippine datant de novembre dernier, rapportant que Duterte aurait confié vouloir gifler sa bête noire, Agnès Callamard, rapporteur spécial de l’ONU sur les meurtres extrajudiciaires. Duterte est dans le collimateur de la communauté internationale pour ses sorties médiatiques fracassantes et ses choix politiques créant la controverse.

Depuis presque deux ans, il mène ainsi une féroce campagne antidrogue, autorisant la police à tuer les dealers. Récemment, Duterte avait reconnu avoir tué un homme alors qu’il était âgé de 16 ans.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles