Affaire Skripal : un laboratoire britannique incapable de déterminer d'où provient le poison

«Nous n'avons pas identifié sa source exacte», a indiqué un laboratoire britannique.[AFP]

Nouvelle étape dans l'affaire Skripal à l'origine du durcissement des relations diplomatiques entre d'un côté la Russie et de l'autre, la Grande-Bretagne et ses alliés.

Alors que Londres avait presque immédiatement accusé Moscou d'être à l'origine de l'empoisonnement de l'ex-espion russe Sergueï Skripal survenu le 4 mars à Salisbury (Angleterre), les conclusions émises par un laboratoire militaire britannique ne se montrent pas autant affirmatives.

«Nous avons été capables d'identifier qu'il s'agissait du Novitchok, d'identifier que c'était un agent innervant de type militaire. Mais nous n'avons pas identifié sa source exacte», a déclaré le chef du laboratoire de Porton Down, Gary Aitkenhead.

Ce dernier a par ailleurs indiqué que le gouvernement britannique avait utilisé «un certain nombre d'autres sources pour aboutir à ses conclusions».

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles