Google et Youtube accusés de pratiques illégales sur le ciblage des enfants

Selon des associations américaines, Google n'a pas respecté la vie privée des enfants utilisant son moteur de recherche ou sa plateforme de vidéo, Youtube. [AFP]

Après Facebook, Google est à son tour dans la tourmente, accusé d'avoir collecté des données personnelles sur les enfants pour un meilleur ciblage publicitaire sur Youtube.

Ces pratiques sont illégales aux États-Unis compte tenu de la loi sur la protection de la vie privée des enfants sur le web (COPPA). Selon vingt-trois associations,  Google a rassemblé un ensemble d’informations de ses internautes mineurs comme leur localisation, leur numéro de téléphone et leur appareil utilisé lors de la connexion.

Les associations ont ainsi porté plainte contre Youtube auprès de l'agence indépendante du gouvernement qui protège les consommateurs, FTC. Elles ont demandé à la FTC de vérifier le respect de la loi COPPA. Cette dernière stipule que les entreprises doivent obtenir le consentement des parents pour amasser les données personnelles de leurs enfants de moins de treize ans.

Dans un communiqué commun, les organisations ont rapporté que la maison mère de Youtube n'a jamais «averti au préalable les parents des collectes et de l'utilisation des informations» concernant leurs enfants.

Selon CNN, l'ensemble des organisations reproche aussi au groupe Google de réaliser «de gigantesques bénéfices»  au détriment de la vie privée des enfants. Selon les associations, des dizaines de millions d'enfants américains seraient concenés par cette collecte massive de données.

YouTube Kids, une alternative à la plateforme principale

Bien que Google interdise l'utilisation de ses services aux enfants de moins de treize ans, aucun moyen de vérifier l'âge n'est possible. Les associations ont souligné que la plateforme de vidéo en ligne propose des contenus pour les jeunes enfants comme des dessins animés ou des comptines au milieu de vidéos pour adulte.

«Parce que Youtube n'est pas pour les enfants, nous avons fortement investi pour créer l'application YouTube Kids, qui propose une alternative spécialement destinée aux enfants», a rappelé un porte-parole de Google, interrogé par The Guardian. Il a aussi expliqué que l'entreprise n'a pas encore reçu la plainte mais qu'elle l'étudiera avec attention.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles