3 mois de prison pour l’escroc qui avait ému le Web avec son faux cancer

Le cas Dickenson en rappelle un précédent. Pour avoir inventé un cancer du cerveau, Belle Gibson avait reçu une importante amende.[Facebook]

Elle avait prétendu souffrir d'un cancer en phase terminale et avait empoché les dons perçus pour pouvoir financer les soins nécessaires à sa fausse maladie. Cette Australienne de 24 ans passera les trois prochains mois en prison.

Hanna Dickenson devra par ailleurs s'acquitter d'une amende de 42.000 dollars. Poursuivie pour sept chefs d'accusation, la jeune femme, devenue la risée de tout un pays, avait décidé de plaider coupable devant la Cour des magitrats de Melbourne qui était chargée de se pencher sur son cas.

«L'escroquerie à laquelle vous vous êtes livrée est méprisable», a indiqué le juge. «Vous avez volé des personnes qui, pour certaines, ont puisé dans leurs économies pour financer vos prétendus frais d'hospitalisation», a indiqué le magistrat David Starvaggi.

Il a rappelé qu'une personne émue du sort d'Hanna Dickenson avait effectué un don de 10.000 dollars australiens. Un couple avait donné de l'argent à quatre reprises pour une somme globale de 20.000 dollars australiens. Au total, 42.000 dollars australiens avaient ainsi été récoltés.

Avec cette argent, la jeune Australienne menait un train de vie fastueux.  Il demeure qu'à force de publier des photos d'elle en vacances en Thaïlande et en Europe ou fréquentant des lieux très prisées, Hanna Dickenson a fini par attiser la curiosité de ses proches qui n'ont exprimé aucune difficulté à lever la supercherie. 

Le cas Dickenson en rappelle un précédent. Pour avoir inventé un cancer du cerveau - qu'elle affirmait avor vaincu -, la blogueuse australienne Belle Gibson avait reçu une amende de 410.000 dollars l'an passé.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles