Cet implant détecteur de cancers génère un grain de beauté en cas de risque

L'implant a été testé avec succès sur des animaux. [FRED TANNEAU / AFP]

Un nouvel implant pourrait être une avancée majeure dans la prévention des cancers : il génère un grain de beauté artificiel dès qu'il détecte le moindre risque dans l'organisme. 

Cet implant, constitué d'un réseau de gènes synthétiques, a été mis au point par des chercheurs suisses de l'université ETH Zurich. Les cellules prennent une couleur foncée, semblable à celle d'un grain de beauté, lorsqu'elles détectent un hypercalcémie (soit un taux de calcium trop élevé dans le sang), un phénomène fréquemment lié au développement d'un cancer

Particulièrement sensible, l'implant est capable d'alerter la personne atteinte bien avant l'apparition des premiers symptômes physiques : en effet, ces derniers ne se manifestent qu'à partir d'un taux de dix milligrammes de calcium par litre de sang, tandis que l'implant réagit dès une hypercalcémie de 5,6 milligrammes seulement. 

De meilleures chances de survie

«La détection précoce augmente considérablement les chances de survie», a expliqué le docteur Martin Fussenegger, professeur en biotechnologie et en génie biologique à l'ETH Zurich, dans un communiqué. «De nos jours, les gens vont généralement chez le médecin seulement quand la tumeur commence à causer des problèmes. Malheureusement, à ce moment-là, il est souvent trop tard», a-t-il déploré. 

Seul bémol : la durée de vie de cet implant. «Les cellules vivantes encapsulées durent environ un an [...], après quoi elles doivent être inactivées et remplacées», a souligné le professeur Fussenegger. 

Pour l'instant, cette découverte n'est encore qu'un prototype, qui a été testé avec succès sur des souris et la peau de porc. Une dizaine d'années de recherches et de développement pourrait être nécessaire avant de mettre ce «tatouage biomédical» sur le marché. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles