Manifestation à Madagascar : un mort et 17 blessés

Les forces de l'ordre ont tiré des gaz lacrymogènes contre les manifestants qui ont répliqué en lançant des pierres, selon un journaliste de l'AFP.[RIJASOLO / AFP]

Les violences survenues entre policiers et manifestants à Antananarivo (Madagascar) ont fait un mort et 17 blessés, samedi 21 avril.

Les victimes ont été atteintes lorsque la foule a débordé les policiers et militaires déployés, à l'issue d'un face à face tendu de trois heures sur la place du 13 mai, lieu historique de toutes les grandes manifestations dans la capitale.

La manifestation avait été interdite mardi par les autorités locales. Les forces de l'ordre ont tiré des gaz lacrymogènes contre les manifestants qui ont répliqué en lançant des pierres, selon un journaliste de l'AFP.

Le Premier ministre, Olivier Mahafaly Solonandrasana, a présenté au nom des autorités ses condoléances aux familles des victimes «face à la triste situation». Il a également promis l'ouverture d'une enquête pour faire la lumière sur l'origine du décés.

L'opposition est mobilisée contre l'adoption par le Parlement de trois lois électorales début avril, à quelques mois des élections présidentielle et législatives prévues pour la fin de l'année. Elle accuse le régime du président Hery Rajaonarimampianina de vouloir la museler.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles