Gaza : le Conseil de sécurité de l'Onu se réunit

55 Palestiniens ont été tués lundi 14 mai lors des affrontements meurtriers à la frontière. [MAHMUD HAMS / AFP]

Le Conseil de sécurité de l'Onu se réunit en urgence dans l'après-midi. Lundi, les Etats-Unis avaient bloqué l'adoption d'un communiqué du Conseil de sécurité, qui souhaitait exprimer son «indignation et sa tristesse face à la mort de civils palestiniens exerçant leur droit à manifester pacifiquement». 

Le bilan actuel fait état de 59 morts et 2.500 blessés. Lundi marquait la journée la plus meurtrière du conflit israélo-palestinien depuis la guerre de 2014. Tandis que Mahmoud Abbas a dénoncé un «massacre», l'armée israélienne a affirmé s'être défendue face à une «opération terroriste». 

Et la situation pourrait de nouveau dégénérer ce mardi 15 mai, jour du 70e anniversaire de la «Nakba», la «catastrophe» qu'a représenté la création d'Israël pour les Palestiniens, avec une nouvelle mobilisation est en effet prévue à la frontière entre Israël et Gaza. 

Le contexte est d'autant plus tendu qu'un bébé palestinien âgé de 8 mois est décédé ce mardi après avoir inhalé du gaz lacrymogène pendant les heurts de la veille entre manifestants et soldats israéliens à la frontière de la bande de la Gaza. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles