Harcèlement sexuel : 8 femmes accusent Morgan Freeman

Selon une enquête de CNN, huit femmes déclarent avoir été victimes de harcèlement sexuel ou de comportements inappropriés de la part de Morgan Freeman. [Frederic J. Brown / AFP]

Une enquête de CNN révèle que huit femmes accusent l'acteur américain Morgan Freeman de harcèlement sexuel ou de comportements inappropriés.

Huit autres femmes affirment avoir été témoins des faits, qui auraient eu lieu à la fois en privé et en public, selon CNN.

Une femme raconte notamment à la chaîne américaine que le comédien lui aurait imposé des attouchements non désirés, ainsi que des commentaires sur sa silhouette et sur ses vêtements lors du tournage de Braquage à l'ancienne, à l'été 2015. «Freeman a posé sa main sur le bas de mon dos, ou me massait le bas du dos», affirme-t-elle.

L'acteur, âgé de 80 ans, aurait même tenté de soulever sa jupe et lui aurait demandé si elle portait des sous-vêtements. Finalement, Alan Arkin, l'un des partenaires à l'écran de Morgan Freeman, «lui a dit d'arrêter, il a paniqué et ne savait pas quoi dire».

Une membre de l'équipe de production du film «Insaisissables» a également déclaré, rapporte CNN, que l'acteur l'aurait harcelée sexuellement avec une assistante, en commentant leurs corps.

Ne rien porter de «moulant»

«Nous savions que lorsqu'il venait, nous ne devions pas porter de hauts qui laisseraient voir nos seins, rien de moulant», explique l'une des femmes.

La chaîne américaine rapporte, en outre, que ces agissements dépasseraient les frontières du milieu du cinéma. Trois journalistes auraient ainsi subi des remarques inappropriées lors de reportage ou d'événements cinématographiques, où l'acteur était présent.

Contacté par CNN, e-mail à l'appui détaillant la liste des accusations, le porte-parole de Morgan Freeman n'a pas donné suite aux sollicitations de la chaîne. Son associé Lori McCreary, au sein de la société de production Freeman Entertainment, n'a pas non plus répondu aux demandes de CNN.

L'acteur s'excuse

«Quiconque me connaît ou a travaillé avec moi sait que je ne suis pas quelqu’un qui intentionnellement voudrait vexer ou mettre quelqu’un mal à l’aise. Je m’excuse envers quiconque s’est senti mal à l’aise ou non respectée. Cela n’a jamais été mon intention», a plaidé Morgan Freeman dans un message d’excuses envoyé aux médias.

Le syndicat des acteurs SAG-Aftra, qui vient d'octroyer à M. Freeman -l'un des acteurs les plus demandés à Hollywood- une récompense honorant l'ensemble de sa carrière d'un demi-siècle, a fait savoir qu'il envisageait de prendre des «mesures correctrices».

Une porte-parole du SAG jointe par l'AFP a souligné que l'acteur connu pour sa voix profonde et sa diction parfaite avait le droit de se défendre mais que «ces accusations sont convaincantes et dévastatrices». Le syndicat veut «croire les voix courageuses qui s'élèvent pour dénoncer les incidents de harcèlement».

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles