Inde : cinq employées d'une ONG victimes d'un viol collectif

Les cinq victimes, violées sous la menace d'une arme à feu, ont déposé plainte depuis auprès de la police[AFP - Images d'illustration]

Cinq employées d'une ONG ont été enlevées avant de subir un viol en réunion dans un village de l'Est de l'Inde, a rapporté vendredi la police locale.

Les femmes, étrangères, travaillaient pour une organisation caritative indienne. Elles ont été emmenées de force alors qu'elles interprétaient une pièce de théâtre pour sensibiliser et prévenir les habitants du village des conséquences du trafic humain dans le district de Khunti, dans l'Etat très pauvre du Jharkland.

Les victimes, violées sous la menace d'une arme à feu, ont déposé plainte depuis auprès de la police.

Si des personnes sont en train d'être interrogées par les autorités, aucune pour l'heure n'a été arrêtée. Mais les policiers soupçonnent les partisans d'un mouvement d'autogestion des villages, qui voient les étrangers d'un mauvais oeil.

Les violences sexuelles en Inde sont sous les feux des projecteurs depuis un viol collectif dans la capitale New Delhi en 2012 qui avait suscité une indignation internationale.

Quelque 40.000 agressions sexuelles ont été signalées en Inde en 2016, mais leur nombre réel serait bien plus élevé en raison du silence entourant ces crimes dans un pays qui reste très patriarcal. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles