Une infirmière soupçonnée d’avoir causé la mort de 8 nourrissons

Les parents des bébés concernés par les décès suspects ont été pris en charge[Ed Jones / AFP]

Arrêtée mardi car soupçonnée d'avoir causé la mort de huit nourrissons et tenté d'en tuer six autres, une infirmière britannique a été placée en liberté provisoire ce vendredi, a annoncé la police de Cheshire.

Lucy Letby, âgée de 28 ans, une infirmière du Countess of Chester Hospital, dans le nord-ouest de l'Angleterre, avait été arrêtée dans le cadre d'une enquête sur la mort de dix-sept bébés et quinze malaises de bébés survenus entre mars 2015 et juin 2016, dans l'une des unités néonatale de l'hôpital, rapportaient ainsi nos confrères de l'AFP.

Les enquêteurs avaient alors entrepris des fouilles à son domicile et à celui de ses parents.

Les recherches continuent

Les recherches avaient débuté en mai 2017. Dans un rapport d’enquête interne sur ce service, des médecins s'interrogeaient sur un taux de décès trop élevé et resté  à ce jour inexpliqué. Des nouveaux nés souffrant de défaillances cardiaques et pulmonaires s’étaient avérés impossibles à réanimer. Puis, des taches étranges étaient apparues sur leurs corps.

Diplômée depuis 2011, Lucy Letby a toujours travaillé dans cette unité néonatale de Chester, où elle avait accompli ses trois ans d’études. Elle avait été suspendue de ses fonctions dès le début de l’enquête judiciaire.

Un autre hôpital de Liverpool, où la jeune femme a été formée, participe également aux investigations. Les parents des bébés concernés par les décès suspects ont été pris en charge, à en croire un porte-parole de la police, qui s’est dit conscient «l’énorme impact» de cette affaire.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles