Coupe du monde 2018 : la parade de ces activistes pour contourner la répression anti-LGBT en Russie

Ces six militants originaires de différents pays veulent alerter sur la répression subie par les homosexuels en Russie. [Capture d'écran Twitter / Jason Ball]

Une initiative créative. Profitant de l'attention médiatique portée à la Russie en ce mois de Coupe du monde, six activistes LGBT ont trouvé une idée pour défendre la cause, de manière discrète.

Ces six activites, un Espagnol, un Hollandais, un Brésilien, un Mexicain, un Colombien et un Argentin déambulent dans les rues moscovites pour afficher le drapeau multicolore.

Leur méthode ? Poser - souvent proches des policiers- chacun vêtu d'un maillot de football d'une couleur différente afin de récréer la fameuse bannière.

Leurs photos - comme un pied de nez aux autorités - sont devenues virales.

Ces six militants - tous ne sont pas membres de la communauté LGBT - appartiennent au collectif The Hidden flag.

en Russie, une homophobie persistante

Sur le site internet du collectif, l'un d'eux, Eric Houter, explique s'être engagé dans un premier temps pour apporter son soutien à son frère.

«Ce qui m'a convaincu, c'est l'amour fraternel, étant donné que je n'ai jamais été un activiste. Mais quand j'ai compris le danger et la pression là-bas, ça a renforcé ma décision». «Nous avons besoin que plus d'heterosexuels s'engagent dans ce combat», plaide encore le jeune Hollandais.

Un combat essentiel aux yeux de ces militants, car vivre son homosexualité en Russie reste difficile.

Depuis 2013, toute «promotion» de l'homosexualité est punie par les autorités. Afficher un drapeau arc-en-ciel est donc particulièrement dangereux.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles